machine a vapeur aillot
Tracteurs et Motoculteurs d'Antan
Bienvenue sur le forum T.M.A. !
Tracteurs et Motoculteurs d'Antan
Bienvenue sur le forum T.M.A. !

Tracteurs et Motoculteurs d'Antan


 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Tefal Ingenio Emotion – Batterie de cuisine 10 pièces (induction, ...
59.99 € 99.99 €
Voir le deal

 

 machine a vapeur aillot

Aller en bas 
AuteurMessage
fredorex 71340

fredorex 71340


Masculin Nombre de messages : 1360
Age : 52
Localisation : iguerande
Date d'inscription : 07/04/2013

machine a vapeur aillot Empty
MessageSujet: machine a vapeur aillot   machine a vapeur aillot EmptyMer 29 Avr 2020, 20:36

bonsoir
je vous présent un copier coller de l'article de journal qui malheureusement est payant

https://c.lejsl.com/edition-montceau-les-mines/2020/04/27/retour-au-bercail-pour-la-machine-a-vapeur-industrielle-aillot

Retour au bercail pour la machine à vapeur industrielle Aillot
Les bénévoles de l’usine Aillot sont tombés sur une vieille machine à vapeur industrielle. Ils souhaitent la faire revenir à Montceau, là où elle avait été construite peu avant 1900.

| | Vu 514 fois
« On l’a retrouvée un peu par hasard dans une entreprise d’un village du département. À notre connaissance, c’est la seule machine à vapeur construite par l’usine Aillot qui soit encore entière. Elle a échappé à la démolition ! Alors notre projet, c’est de la ramener à Montceau, là où elle est née. »

« On pense qu’elle a été fabriquée dans les années 1890 »

Même en ces moments un peu compliqués, François Gambut ne manque pas d’enthousiasme. Le président d’honneur de l’association “Camion ancien”, abritée dans l’ancienne usine Aillot dont il est propriétaire, est tombé sous le charme de cette mémoire industrielle de la région. « Elle était utilisée comme force motrice pour entraîner toutes les machines de la scierie Bonin à Marizy (71). Elle pèse neuf tonnes et mesure plus de huit mètres de long et environ quatre mètres de haut. On pense qu’elle a été fabriquée dans les années 1890 ».

Une sauvegarde du patrimoine industriel
Réintégrer cette machine à vapeur dans ses locaux de naissance est une mission aussi passionnante que logique pour l’association. Même si pour déménager un tel engin, il ne suffit pas d’appeler les copains et de replier la banquette de sa voiture.

« La première difficulté à laquelle on se heurte, c’est l’accès. Pour l’instant, aucune grue ou engin ne peut accéder au lieu où est stockée la machine ; il faut donc qu’on prépare le terrain. » À l’aide d’un engin, il va falloir tracer un accès en décaissant, terrassant et même démolissant quelques obstacles. Pour cette seule mission, François Gambut mise sur une bonne semaine de chantier. L’association fera ensuite venir une grue d’une capacité de 15 tonnes.

Un déménagement qui passe par un démontage d’éléments
Avant son chargement, la machine à vapeur sera démontée en plusieurs éléments. Des morceaux chargés sur un camion puis remontés une fois à l’abri dans « son » usine Aillot, à Montceau. Il faudra deux journées d’allers et retours pour finaliser le déménagement. Viendra ensuite le temps du remontage pour que la machine puisse être présentée au public (une fois que le musée pourra à nouveau ouvrir ses portes).

Le projet ne semble pas motiver uniquement les bénévoles de l’association. Celle-ci va solliciter des aides financières et semble trouver de bonnes écoutes à son dossier. Il lui faudrait trouver environ 14 000 € pour boucler l’affaire.

PRATIQUE Association “Camion ancien”, 2 Rue Jean Baptiste Aillot. Tél. 06.84.54.69.23.

Visite des anciens ateliers de l’usine Aillot et musée des camions anciens . Photo d’archives JSL /Mathias CHAIDAT
Aillot, l’usine devenue musée

L’usine Aillot a été fondée en 1870 par Jean-Baptiste Aillot, à Montceau. Il s’agit d’un atelier de construction mécanique, marqué aussi par l’invention de son créateur : le rouleau compresseur à vapeur. L’usine produisait du matériel pour les industries du secteur, et a même lancé sur ses chaînes de production, la fabrication du fameux obus de 75, pendant la Première Guerre mondiale, pour le compte des voisins Schneider du Creusot. L’usine a fermé ses portes en 1993. Le site a ensuite été racheté - en deux fois - par François Gambut et son épouse, Cécile Deonfaucon. Un couple de passionnés qui, au début des années 90, a transformé l’usine en un musée de vieux camions. On y voit notamment une remarquable collection de camions Berliet.

Montceau-les-Mines Montceau-les-Mines-ville
Revenir en haut Aller en bas
 
machine a vapeur aillot
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MACHINE A VAPEUR DES FORTS BELGES DE LA MEUSE EN 1914
» Machine à vapeur ?
» machine a vapeur
» Belle machine à vapeur
» machine à vapeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tracteurs et Motoculteurs d'Antan :: MOTEURS FIXES :: Moteurs Vapeur et moteurs Stirling :: Moteurs Vapeur et moteurs Stirling-
Sauter vers: