Une vapeur chez les Cathares
Tracteurs et Motoculteurs d'Antan
Bienvenue sur le forum T.M.A. !

Tracteurs et Motoculteurs d'Antan


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une vapeur chez les Cathares

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michel31

avatar

Masculin Nombre de messages : 5173
Age : 69
Localisation : Rieux (Haute-Garonne)
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Une vapeur chez les Cathares   Ven 20 Oct 2017, 16:32

Bonjour à tous.

Lorsque l’on se balade sur le massif de Tabe, voici sur quoi l’on peut tomber.





On s’approchant, on découvre une belle machine à vapeur qui, depuis des lustres, dort ici à 1640 m d’altitude.





Même la chaudière est là.
Par contre, il reste de manquer quelques tuyaux par-ci par-là !



Le tour est facile à faire.









Alors vous allez demander : pourquoi chez les Cathares ?
Tout simplement parce que le château de Montségur n’est qu’à quelques encablures.





A bientôt.

_________________
Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françois85

avatar

Masculin Nombre de messages : 4551
Age : 72
Localisation : vendée
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: Une vapeur chez les Cathares   Ven 20 Oct 2017, 17:23

Bonjour

Ben voilà, Michel, ton prochain programme : faire un abri au-dessus de cette machine et la restaurer en la laissant sur place. Ensuite, de temps en temps, organiser des visites et la faire fonctionner pour la plus grande joie des amateurs.
C'est simple, non ?  Et puis, avec le treuil, faire un petit téléphérique pour rejoindre Montségur, tu dis "à quelques encablures", tu as déjà le câble....
C'est sans doute l'air sec de la montagne qui à permis la bonne conservation et le peu d'oxydation apparente de cette antiquité.

Merci de nous faire rêver.

François
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel31

avatar

Masculin Nombre de messages : 5173
Age : 69
Localisation : Rieux (Haute-Garonne)
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Une vapeur chez les Cathares   Ven 20 Oct 2017, 17:45

Bonjour François.

Ton idée est intéressante et mérite d'être creusée.
Le plus dur sera sûrement de trouver du bois pour faire le feu...

A bientôt.

_________________
Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burnett

avatar

Masculin Nombre de messages : 1237
Age : 69
Localisation : Courtry 77181
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Une vapeur chez les Cathares   Ven 20 Oct 2017, 19:07

Bonsoir Michel et François,

jolie découverte !

c'est vrai que ça a l'air en très bon état ! Laughing

A suivre donc . . . Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gil01

avatar

Masculin Nombre de messages : 659
Age : 62
Localisation : 01800
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: Une vapeur chez les Cathares   Ven 20 Oct 2017, 19:57

bonsoir tout le monde .Michel ça pouvait servir a quoi .Je pense toujours au boulot pour y installer .Merci pour les photos gil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel31

avatar

Masculin Nombre de messages : 5173
Age : 69
Localisation : Rieux (Haute-Garonne)
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Une vapeur chez les Cathares   Ven 20 Oct 2017, 20:17

Bonsoir Gil.

Ce n'est pas facile de répondre avec certitude à cette question.
En effet, cette machine à vapeur est installée juste à côté d'une ancienne carrière de talc qui a fermé à la fin des années 60.

On peut donc supposer qu'elle a un lien avec cette installation et en tout cas, c'est comme ceci que c'est présenté dans tous les écrits que j'ai pu trouver sur le net.

Mais on peut aussi supposer qu'elle servait au transport du bois dans une exploitation forestière située plus bas.
D'ailleurs, il me semble bien avoir lu un article qui allait dans cette direction. Malheureusement, c'était il y a très longtemps (avant internet !) et je ne sais plus dans quelle revue c'était.

Ce qui est sûr, c'est que, grâce au treuil, elle servait à remonter quelque chose.
Mais quoi ? Et à quelle époque ? A l'heure actuelle, je ne sais pas répondre.

A bientôt.

_________________
Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel31

avatar

Masculin Nombre de messages : 5173
Age : 69
Localisation : Rieux (Haute-Garonne)
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Une vapeur chez les Cathares   Sam 21 Oct 2017, 16:46

Bonjour à tous.

Après avoir fait beaucoup de recherches, je me rends compte qu’il n’y a pas d’informations détaillées et précises sur la mine et la carrière de talc de Montferrier, uniquement des indications très générales.
De plus, suite à un gros éboulement survenu en 2002, le terrain a été massivement remodelé afin d’assurer la sécurisation du site.
Grâce à ses cartes et photos aériennes actuelles et anciennes, Géoportail permet cependant de se faire une idée de l’organisation des installations.

En fait, il y avait deux sites d’extraction voisins l’un de l’autre :
- la mine du Fangas à 1460 m d’altitude environ,
- la carrière de la Porteille située juste au dessus, à 1650 m environ.

Au Fangas, l’exploitation s’est faite d’abord par galeries puis à ciel ouvert.
A la Porteille, uniquement à ciel ouvert par deux tranchées situées de part et d’autre du col (La Porteille) : une au nord juste au dessus du Fangas, l’autre au sud, sur le versant opposé.

Le minerai était descendu du Fangas à Montferrier par un câble aérien de 4 kms.
Le transport de la zone d’abattage du Fangas jusqu’au câble sur faisait par des wagonnets circulant sur des voies de roulage.

Concernant la Porteille, on peut supposer que le transport depuis la tranchée nord jusqu’au câble se faisait également par roulage malgré un dénivelé de presque 200 m. Là, ni les photos aériennes anciennes, ni le terrain actuel ne permettent d’en savoir plus.

Par contre, pour la tranchée du côté sud, le minerai devait être remonté jusqu’à la hauteur du col afin qu’il puisse rejoindre les voies de roulage du versant nord.
Et c’est là qu’intervenait la machine à vapeur : elle remontait des wagonnets depuis la tranchée d’abattage jusqu’aux voies de roulage qui franchissaient le col et rejoignaient la zone nord. Là, les photos sont plus explicites.

Voilà donc à quoi servait cette machine à vapeur.
A l’heure actuelle, elle doit appartenir à IMERYS, la société qui exploite la carrière de talc de Luzenac.

A bientôt.

_________________
Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DEDELIE



Masculin Nombre de messages : 150
Age : 70
Localisation : 09 & 93
Date d'inscription : 01/03/2011

MessageSujet: Re: Une vapeur chez les Cathares   Sam 21 Oct 2017, 19:28

Fange du germanique *fanga, boue, du gotique fani, limon) dit le Larousse.
Et pourquoi je recopie tout ça, me direz-vous ?
Le "fangas" en patois du coin (pardon, en Occitan,) c'est un endroit plein de fange, de boue, quoi. Drôle de dénomination pour un tel lieu qui a l'air plutôt sec !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel31

avatar

Masculin Nombre de messages : 5173
Age : 69
Localisation : Rieux (Haute-Garonne)
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Une vapeur chez les Cathares   Mar 21 Nov 2017, 17:43

Bonjour à tous.

Ici, la poudre blanche n'est pas du talc mais bien de la neige.







Par contre, les chariots sont des vestiges de l'ancienne carrière de talc du Fangas.

A bientôt.

_________________
Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vapeur chez les Cathares   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une vapeur chez les Cathares
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pat et stache chez les cathares
» un autre rosso !!!
» de retour de chez les Cathares
» Commande groupée chez Glastint en région parisienne
» Revision chez Opel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tracteurs et Motoculteurs d'Antan :: Coin détente .... :: Ferrailles et lichens ...-
Sauter vers: