mon potager - Page 3
Tracteurs et Motoculteurs d'Antan
Bienvenue sur le forum T.M.A. !

Tracteurs et Motoculteurs d'Antan


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 mon potager

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
laurent45

avatar

Masculin Nombre de messages : 1692
Age : 56
Localisation : epieds en beauce 45
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: mon potager   Dim 19 Mai 2013, 03:05

Bjr à tous

Ici encore de l'eau, il pleut quasiment tous les jours et froid s'installe tous les matins, température entre 5 et 8 degré
Pour mon expérience de potager c'est mal parti, je ne sais pas si j'aurais de beaux légumes cette année
On a remis le chauffage
Je me pose la question de savoir si ce n'est pas notre gouvernement qui à volontairement baissé la température nationale pour que l'on consomme un peu plus

Bon potager à ceux qui peuvent

Laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jardinsetenvironnement.blogspot.fr/
pasteph



Masculin Nombre de messages : 26
Age : 58
Localisation : calvados
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: mon potager   Dim 19 Mai 2013, 07:08

superbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent45

avatar

Masculin Nombre de messages : 1692
Age : 56
Localisation : epieds en beauce 45
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: mon potager   Ven 07 Juin 2013, 21:10

Bjr à tous

J'ai trouvé un gardien pour mon potager, c'est triste mais c'est la vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jardinsetenvironnement.blogspot.fr/
alain50

avatar

Masculin Nombre de messages : 1872
Age : 63
Localisation : 50220 DUCEY
Date d'inscription : 13/04/2011

MessageSujet: Re: mon potager   Ven 07 Juin 2013, 22:08

salut le pauvre petit lapin
les miens n'ont pas fait long feu avec le chat du voisin j'ai retrouvé la patte du dernier qui restait et il rest trois adultes sans doute un mâle et 2 femelles
souvent le soir le même spectacle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent45

avatar

Masculin Nombre de messages : 1692
Age : 56
Localisation : epieds en beauce 45
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: mon potager   Sam 03 Aoû 2013, 20:18

Bjr à tous

Voilà une p'tite vidéo qui nous prouve que le bio est loin d'être autorisé dans nos manières
http://www.dailymotion.com/video/kwaajoBiNh7Qm83s4j


Laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jardinsetenvironnement.blogspot.fr/
Michemenil

avatar

Masculin Nombre de messages : 1301
Age : 56
Localisation : Ménil de Senones 88210
Date d'inscription : 07/03/2012

MessageSujet: Re: mon potager   Sam 03 Aoû 2013, 21:14

Salut à tous, salut Laurent,

Sujet intéressant, malgré qu'il date de 2006.
Et oui les recettes gratuites de nos grands mères ennuient, pour rester poli, les gros lobbys qui ne cherchent qu'à bourrer leurs poches de pognon.  
C'est hallucinant, mais bon !!!
Depuis les années vingt, on sait que l'amiante est un poison perfide, par-contre sa commercialisation existe encore !
Depuis les années trentes, le dtt (Dichlorodiphényltrichloroéthane) mal vu vers 1972 !
Depuis son invention, on ne sait que faire des déchets nucléaires, beau l’héritage que va recevoir nos descendants, j'vous dit pas la tête des futurs archéologues !
Et là, y a un gars dans le reportage qui discute sur les maux éventuels de l'ortie, je me marre.....

Ciao, Michel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pony53

avatar

Masculin Nombre de messages : 2688
Age : 64
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 13/03/2009

MessageSujet: Re: mon potager   Lun 05 Aoû 2013, 18:20

Salut, tout ce que vous dites est vrai, mais ce n'est pas interdit de l'employer, juste de le commercialiser comme pesticide.

Allez, ne soyons pas pessimistes, la vie est belle ! mais continuons de lutter (comment ? ) pour défendre notre liberté.

Debout, les damnés de la Terre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent45

avatar

Masculin Nombre de messages : 1692
Age : 56
Localisation : epieds en beauce 45
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: mon potager   Dim 06 Oct 2013, 12:06

Bjr à tous

Malgré le mauvais temps, je continue le potager

J'ai suivi la méthode de christian 20 moules à frites pour la plantation de mes framboises

Manque les fils de fer en deux rangs

Mais place à la photo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jardinsetenvironnement.blogspot.fr/
laurent45

avatar

Masculin Nombre de messages : 1692
Age : 56
Localisation : epieds en beauce 45
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: mon potager   Mer 16 Oct 2013, 11:00

Bjr à tous

Voici se que nos anciens savaient faire, il y a  2500 ans comme quoi leurS cultureS étaient meilleur que leS notreS





Objectif Terra Preta – L’activation du charbon bio
par Hans-Peter Schmidt
Recommander cet article
Le charbon bio n’est pas un engrais. Il est surtout un vecteur pour la diffusion
d’éléments nutritifs et un habitat pour des microorganismes. Pour faire agir rapidement
et efficacement sa capacité d’amendement, le charbon bio doit d’abord être enrichi et
biologiquement activé. En dehors du mélange du charbon bio avec du compost, il existe
de nombreuses autres méthodes pour l’activation et la fabrication de substrats proches
de la Terra Preta.
Le charbon bio est extrêmement poreux et possède une énorme surface spécifique, dépassant
parfois les 300 m² par gramme. En raison de sa porosité élevée, le charbon bio est en mesure
d’absorber jusqu’à cinq fois son poids propre en eau ainsi que les éléments nutritifs qui s’y
trouvent sous forme diluée. On appelle cette caractéristique la capacité d’adsorption (CA) du
charbon bio. Cette capacité dépend d’une part de la biomasse pyrolysée et d’autre part de la
température de la pyrolyse. C’est dans une plage située entre 450°C et 700°C que l’on obtient
la capacité d’adsorption la plus élevée pour le charbon bio.
La porosité d’un charbon de bois de frêne est même parfaitement visible à
l’oeil nu (Photo: Andreas Thomsen)
Une autre caractéristique expliquant la dynamique particulière du charbon bio en ce qui
concerne les éléments nutritifs est la forte capacité d’échange cationique (CEC). La CEC du
charbon bio permet de mesurer sa capacité à fixer des ions positifs (cations) à la surface du
charbon bio, puis de les rendre à nouveau disponibles pour les plantes et les microorganismes
en cas de conditions adéquates. La CEC dépend aussi de la surface du charbon bio, mais
constitue un facteur chimique qui s’amplifie au contact de l’oxygène et du sol et qui n’atteint
son niveau maximum qu’au bout d’un certain temps. Une CEC élevée empêche le lessivage
d’éléments nutritifs minéraux et organiques et assure globalement une meilleure disponibilité
de ces éléments. Une CEC élevée fixe aussi des molécules toxiques, ce qui protège la faune et
la flore du sol.
Les CA et CEC élevées du charbon bio font de celui-ci un excellent support d’éléments
nutritifs. Et ces éléments nutritifs absorbés par le charbon bio font à leur tour que les
microorganismes trouvent des espaces de vie idéaux dans et autour du charbon bio, ce qui
profite à son tour à l’amendement microbien global, qui permet d’accroitre la potentialité de
symbioses entre microorganismes et racines des plantes.
.
Principes de l’enrichissement du charbon bio
Si l’on veut incorporer du charbon bio dans le sol, alors la forte capacité d’adsorption de ce
charbon et la CEC croissante feraient que les éléments nutritifs et l’eau disponibles dans le sol
seraient absorbés et fixés par le charbon bio. Ceci conduirait à son tour, du moins dans un
premier temps (de quelques mois à un an) et en fonction de la teneur en éléments nutritifs du
sol, à un ralentissement de la croissance des plantes. Pour empêcher cela, il faudrait que le
charbon bio, avant son incorporation dans le sol, soit :
1. enrichi avec des éléments nutritifs et de l’eau
2. peuplé avec des microorganismes, ce qui rendrait les éléments nutritifs fixés plus
facilement biodisponibles
3. vieilli par oxydation, afin d’amener la CEC à proximité de son niveau maximum avant
l’incorporation dans le sol.
L’essai d’Andreas Thomsen montre ici très clairement l’importance du traitement du charbon
bio. Dans la série test supérieure, de la poussière de charbon bio pur a été ajoutée en dosage
croissant. Dans la série test inférieure, le charbon bio a d’abord été composté pendant 4 mois
puis nettoyé pour enlever le compost, de manière à ce qu’aucun compost supplémentaire, et
donc uniquement le charbon bio traité, soit utilisé pour l’essai. Alors que le charbon bio pur
a freiné la croissance des moutardes, une augmentation significative de la croissance a pu
être constatée avec la variante comportant du charbon enrichi (Avec nos remerciements à
Andreas Thomsen).
Les différents procédés praticables pour le traitement du charbon bio et donc pour la
fabrication de substrats de sol proches de la Terra Preta sont nombreux. Il est possible de les
adapter ou modifier en fonction du site, de la culture, du climat et des techniques disponibles.
Beaucoup de ces procédés relèvent d’une longue tradition ou correspondent à la bonne
pratique agricole. Et bien qu’il n’y ait pas de recette brevetée universelle (même si des
demandes de brevets ont déjà été déposées...), il existe tout de même les principes de base
suivants :
1. suffisamment d’humidité, afin que les éléments nutritifs puissent entrer en solution et
les pores du charbon se recharger
2. une diversité aussi étendue que possible en éléments nutritifs, de préférence
organiques, pour éviter un manque de certains éléments nutritifs
3. les principaux éléments nutritifs pour le peuplement microbien sont le carbone
organique et l’azote, qui ne sont présents que de manière très limitée dans le charbon
frais
4. la relation C/N du substrat de charbon bio devrait se situer entre 25 et 35
5. la durée de l’enrichissement devrait être de 14 jours au minimum
6. inoculation avec des microbes du sol moyennant ajout de terre riche en humus, thé de
compost, compost, ou moyennant des microorganismes sélectionnés
Les quatre procédés suivants constituent des exemples d’une mise en oeuvre pratique de
l’activation de charbon bio pour des quantités utiles en agriculture. Tous les procédés peuvent
aussi être adaptés pour les jardins et même les terrasses :
Terre d’une plate-bande de légumes avec un mélange charbon bio / compost, d’une profondeur d’env.
25 cm. Un lombric a consolidé sa galerie avec une solution à teneur en charbon bio.
Rappelons que les lombrics, ainsi qu’il en ressort de nombreux essais en laboratoire, sont de grands
amateurs de substrats de charbon bio. Diamètre : env. 4 mm (Photo : Andreas Thomsen)
A. Charbon bio et compost
L’enrichissement du charbon bio avec du compost, moyennant ajout ou mélange, est
probablement la meilleure possibilité pour la fabrication de substrat proche de à la Terra
Preta. Dans le compost, l’activation microbienne est la plus élevée, les éléments nutritifs sont
déjà intégrés dans des composés organiques complexes et le substrat fini est déjà très proche
de l’humus du sol. Mais il y a compost et compost, car la plupart des composts disponibles
sont d’une qualité qui laisse à désirer. Les mauvais composts doivent d’abord être longuement
« digérés » par le sol et entrainent le blocage d’éléments nutritifs ainsi qu’un déséquilibre
microbien. En cas de doute sur la qualité du compost, il vaut mieux opter pour l’une des
variantes suivantes pour enrichir le charbon bio. Un bon compost doit avoir une structure qui
rappelle la structure grumeleuse de la terre d’humus et ne doit pas sentir mauvais.
Il est préférable d’ajouter le charbon bio au compost dès la mise en tas, dans une relation de
10 à 20% par rapport à la biomasse, ce qui améliore sensiblement l’efficience nutritive du
compost (cf. ill.). Retourner fréquemment le tas est important, tant pour l’oxygénation que
pour la répartition homogène des éléments nutritifs, tous deux nécessaires pour l’activité des
microorganismes.
Un essai préliminaire à
l’Institut Delinat à montré que l’ajout de charbon bio améliorait sensiblement la transformation du
composé d’azote en un nitrate (NO3) stable et plus biodisponible. La perte en azote est freinée, de
même que l’émission de gaz à effet de serre. Dans un prochain essai, plus étendu, il s’agira de vérifier
cela et de l’étudier plus en avant. Un article spécifique, dédié au thème du compostage avec du
charbon bio va être prochainement publié dans Ithaka.
Le compost fabriqué avec du charbon bio peut, au terme de la décomposition, servir à son
tour pour enrichir du charbon bio supplémentaire. Mais pour l’activation du charbon bio, du
compost mûr, non composté avec du charbon bio, peut également être utilisé.
Etaler le charbon bio sur le compost mûr avec un rapport volumétrique de 1-1 et bien
humidifier les deux. Dans la mesure du possible, mélanger le charbon bio et le compost avec
une fraise-mélangeuse à compost ou un rotovator. Ce processus peut être répété plusieurs fois,
jusqu’à ce que le rapport 1-1 soit atteint. Le mélange devrait intervenir au moins deux
semaines avant l’incorporation dans le sol. Pendant ce temps, il devrait être retourné au moins
deux fois tout en étant maintenu bien humide.
B. Charbon bio et fumier
Il faut toujours privilégier un mélange de différentes sortes de fumier, en veillant à ce que le
pourcentage de paille soit élevé. Comme la méthode suivante n’est pas un compostage, le
fumier devrait être préalablement stocké pendant un an au moins. L’idéal serait toutefois
d’utiliser le charbon bio déjà dans l’étable, en tant que litière pour le fumier. Alternativement,
il est aussi possible d’épandre régulièrement le charbon bio dans la fosse à purin.
Le rapport charbon bio / fumier devrait être d’environ 4-1. En fonction de la culture et des
besoins en éléments nutritifs.
1. Humidifier d’abord le charbon bio avec beaucoup d’eau.
2. Etendre le charbon bio en bandes d’environ 120 cm de large et d’une épaisseur d’env.
5 cm sur un sol plutôt riche en humus.
3. Recouvrir d’une couche de fumier, épaisse d’environ 3 cm.
4. Ajouter env. 1% de poudre de roche (pas absolument nécessaire, mais améliore la
qualité du substrat).
5. Si le fumier ne contient pas suffisamment de paille, ajouter env. 10% d’herbe, de silo
de ma maïs ou de taille d’été.
6. Recouvrir d’une couche supplémentaire de charbon bio.
7. Humidifier le tout avec beaucoup d’eau (si possible, enrichir l’eau avec du thé de
compost ou de l’EM-A. (microorganismes effectifs) EM-A
8. Si le sol sur lequel le mélange est préparé est trop dur et contient peu d’humus, il faut
ajouter une couche de terre fertile, à forte teneur en humus, pour assurer le peuplement
microbien du substrat.
9. Passer au moins deux fois sur la bande avec un rotovator pour bien mélanger le
substrat.
10. Maintenir le mélange bien humide pendant 14 jours et le remuer tous les 3 jours avec
le rotovator. Le recouvrement avec de l’intissé est recommandé.
Activation de charbon bio selon la B au domaine viticole de Pago Casa Gran, dans le sud de
l’Espagne.
C. Charbon bio et engrais NPK
1. Calculer la quantité d’engrais minéraux dont vous avez besoin pour une superficie
donnée. Grâce au mélange avec du charbon bio, le lessivage et le dégazage sont
sensiblement diminués, ce qui augmente nettement l’efficience des engrais et limite
les besoins à seulement la moitié de la quantité calculée conventionnellement.
2. Veiller à ce que l’engrais minéral contienne non seulement l’élément principal N-P-KMg,
mais qu’il présente également une diversité minérale élevée. En cas de doute,
ajouter de la poudre de roche.
3. Dissoudre la quantité d’engrais minéral calculée dans suffisamment d’eau.
4. Ajouter pendant deux jours du charbon bio jusqu’à ce que le liquide soit complètement
absorbé par celui-ci.
Pour l’enrichissement, des engrais liquides organiques sont à préférer aux engrais NPK. Ainsi,
le purin (urine seule) convient par exemple très bien pour l’enrichissement de charbon bio.
Dans le cas de la variante C, il n’y a pas de peuplement microbien. Celui-ci se produit
seulement dans le sol. Dans la culture biologique, la variante avec des engrais minéraux du
commerce est prohibée.
D. Charbon bio – Bokashi (Fermentation lactique de
biomasse)
1. Mélanger du fumier à forte teneur en paille avec 10% d’herbe, 10% de charbon bio et
1% de poudre de roche
2. Pulvériser la biomasse avec une solution de 3% d’EM-A (microorganismes effectifs)
et 3% de mélasse de canne à sucre. (Alternativement, il est possible d’utiliser du
liquide lacto-fermenté à base de céréales - le « Brottrunk » -, du jus de choucroute ou
d’autres ferments similaires à haut peuplement en bactéries lactiques. En fonction du
mélange, ceci est susceptible d’allonger le processus de fermentation.)
3. Compacter le tas de compost en roulant dessus plusieurs fois avec le tracteur (cf. ill.).
4. Recouvrir le tas de compost avec une bâche de sillage étanche. Recouvrir ensuite le
tout avec un film opaque noir, puis fixer ce dernier avec des sacs de gravier. (A plus
petite échelle, ceci peut aussi se faire dans des récipients fermés tels qu’un sceau, un
tonneau ou des sacs en plastique.).
5. Enlever le film en fonction de la température extérieure au bout de 14-21 jours. Le
produit devrait dégager une légère odeur de ferment lactique !
6. Pour activer des quantités plus importantes de charbon bio, le Bokashi peut être
complété avec jusqu’à 50% (vol.) de charbon bio supplémentaire. (S’il s’agit de
fabriquer un substrat proche de la Terra Preta, cette quantité supplémentaire de
charbon est inutile).
7. Bien humidifier et mélanger le tas de compost avec un tourne-terreau ou un rotovator,
puis laisser le tas s’aérer pendant encore quelques jours. Ajouter un peu de terre
fraîche pour l’inoculation avec des microorganismes du sol.
Compactage du mélange de fumier et de charbon bio avant le scellement
hermétique avec la bâche de sillage. La bokashisation est une fermentation
anaérobie. (Photo : Rolf Zimmermann)
Incorporation dans le sol
Le charbon bio activé ou les substrats proches de la Terra Preta devraient être incorporés
superficiellement dans le sol. Si la technique adéquate n’est pas disponible, on peut se
contenter de répandre le substrat sur le sol. Le mélange effectué dans le sol par les vers prend
alors un peu plus de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jardinsetenvironnement.blogspot.fr/
brunofurlano

avatar

Masculin Nombre de messages : 11168
Age : 57
Localisation : Haute-Savoie
Date d'inscription : 25/05/2010

MessageSujet: Re: mon potager   Mer 16 Oct 2013, 18:33

Salut Laurent !

Merci pour l'info, même si je trouve cela trop compliqué pour mon propre cas : il ne faut pas que le jardin me préoccupe plus que ça, en fait. Toi, tu es un mordu !!!

Moi, je mets du fumier d'un an (celui des courges) sur 1 tiers de mes parcelles, le second tiers ayant été fumé l'année d'avant et le dernier tiers l'ayant été deux ans avant et je fais tourner. Y'a donc toujours deux parcelles qui ne reçoivent rien sinon, parait que le fumier bloque des trucs assimilables par les plantes.

En revanche, j'aimerais que tu nous explique la méthode de La Bourriche, euuuh, de Christian 20 huitres !!!    D'avance merci !
Ciao !
Nono
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/brunofurlanocluses
laurent45

avatar

Masculin Nombre de messages : 1692
Age : 56
Localisation : epieds en beauce 45
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: mon potager   Mer 16 Oct 2013, 18:55

Slt à tous

Pour répondre à nono

Le Terra Preta est tout simplement une terre modifiée par l'homme. Cela consiste à mettre dans le fumier que l'on va étendre sur ces cultures un peu de charbon de bois broyé
Attention aux charbons de bois, certain sont fait avec des traverses SNCF

Pour la méthode de Christian , c'est simple, il suffit de tendre deux fils à environ 60 cm du sol et de garder 4 à 6 branches par pieds et de les fixer sur les fils (2 ou 3 de chaque côté)
Ainsi il est plus simple de les récolter et ils profitent au max du soleil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jardinsetenvironnement.blogspot.fr/
brunofurlano

avatar

Masculin Nombre de messages : 11168
Age : 57
Localisation : Haute-Savoie
Date d'inscription : 25/05/2010

MessageSujet: Re: mon potager   Mer 16 Oct 2013, 19:35

Salut Lolo !

Merci pour la réponse. Je crois aussi que le charbon de bois est désinfectant, mais je n'ai plus la source pour confirmer.

Ciao !
Nono
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/brunofurlanocluses
pony53

avatar

Masculin Nombre de messages : 2688
Age : 64
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 13/03/2009

MessageSujet: Re: mon potager   Mer 16 Oct 2013, 19:57

Salut à tous !

Laurent, tu le trouves où ton charbon de bois ? et à quel prix ?

J'ai peur que ça grève le prix de revient des légumes !

Je suis comme Nono : c'est un peu trop compliqué pour moi !

Mais merci quand même de nous apprendre toutes ces choses, je me sens un peu moins bête ce soir !

Bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent45

avatar

Masculin Nombre de messages : 1692
Age : 56
Localisation : epieds en beauce 45
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: mon potager   Mer 16 Oct 2013, 20:14

Slt a tous

Pour le charbon de bois le volume à mettre est très faible, il en faut environ 10 l, soit un sac de 25 kg que l'on broie au marteau pour 5 ou 6 m3 de compost que l'on va étaler sur une surface de 50 ou 60 m2
Sachant que le mélange une fois étalé est suffisant et n'est plus à refaire

Laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jardinsetenvironnement.blogspot.fr/
laurent45

avatar

Masculin Nombre de messages : 1692
Age : 56
Localisation : epieds en beauce 45
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: mon potager   Ven 18 Oct 2013, 17:26

bjr à tous

Petite astuce pour les piquets en bois pour éviter qu ils ne pourrissent trop vite
Mettre un fil de cuivre en haut du poteau, ainsi quand il pleut on a un fongicide naturel qui coule sur le poteau



Le dessus du poteau sera protégé par une plaque en fer collé au silicone

a+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jardinsetenvironnement.blogspot.fr/
brunofurlano

avatar

Masculin Nombre de messages : 11168
Age : 57
Localisation : Haute-Savoie
Date d'inscription : 25/05/2010

MessageSujet: Re: mon potager   Ven 18 Oct 2013, 19:05

Salut les potos !

Laurent, merci pour cette combine !

Mais si tu mets des piquets en acacia ou Châtaignier, tu les payeras moins cher que ces merdouilles "traitées autoclave de mes chaussettes à obsolescence programmée", et dans 50 ans, tout sera encore debout ! On va voir si ceux là tiennent plus de 5 ans.

Jeu sé, jeu sé, ceula, tulé za u gratosse !!!    

Ciao !
Nono
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/brunofurlanocluses
PHILIPPE2877

avatar

Masculin Nombre de messages : 5907
Age : 55
Localisation : cloyes sur le loir 28220
Date d'inscription : 25/10/2012

MessageSujet: Re: mon potager   Ven 18 Oct 2013, 19:48

bonsoir
ben j ai visité son potager et bien c est plus simple a comprendre que par ecrit
j essairais de planter mes haricots comme ça , ma femme n aura plus a se baisser   pour les ramasser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
laurent45

avatar

Masculin Nombre de messages : 1692
Age : 56
Localisation : epieds en beauce 45
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: mon potager   Ven 18 Oct 2013, 20:03

Slt à tous

C'est vrai nono je les ai gratos

Mais si je trouve des poteaux en accacia je change tout de suite

L'avantage de l'accacia c'est qu'ils sont imputressible surtout si on brûle la partie enterrée

Laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jardinsetenvironnement.blogspot.fr/
loursenbois

avatar

Masculin Nombre de messages : 258
Age : 60
Localisation : Haute Bretagne -( Bords de Rance)
Date d'inscription : 04/08/2013

MessageSujet: Re: mon potager   Ven 18 Oct 2013, 20:55

Hopala
Le bois imputrescible n'existe pas, pour la simple et unique raison que si cet arbre existait il serait mort avec plein de branches intactes au sol car non recyclables par toutes les bestioles et champignons qui font de l'humus. (Imperméaculture ?)
Cependant : vive l’acacia, (robinier pour les puristes) les meilleurs piquets, les meilleures chevilles, les meilleurs beignets, le meilleur miel (pour ceux qui le trouve le meilleur), des  douelles à tonneaux pour la gouttes et des lames de parquet pour les terrasses apérodromes ou les salles de bains. Bon c'est vrai qu'il n'est pas toujours commode à travailler et encore moins à acheter.
En clair, vous serez peinard jusqu' à la retraite même si vous avez commencé à bosser à 14 ans ,
Le chataigner est pas mal lui aussi (mais moins)
Pour les trucs verts de chez Zéro pro et autres, faut savoir que :
Si c'est du sapin ou de l'épicéa, ces bois sont à cellules fermées, donc ça ne rentre pas dedans, donc : traitement autoclave -(subtil) mais pas à cœur, ça peut faire du bardage mais pas plus.
Si c'est du pin sylvestre : traitement à coeur de l'aubier mais pas du coeur, mais c'est nettement plus sérieux. (Durapin de chez Piveteau) Ca peut rendre service (pieux de balises)
Dans tout les cas le lessivage du produit (Cuivre chrome arsenic - CCA- mais y'aurait plus d'arsenic) va vous plomber le terrain    
Dans le cas des têtes d'épicéa transformées en piquets ronds, au bout de 5 ans, il vous reste le déchets toxique (et le grillage)
Donc vive l'acacia pour ceux qui en on pleins par ce qu'il sont en pays calcaires et le châtaigner pour ceux qui peuvent pas faire autrement mais peuvent toujours manger les châtaignes.


Dernière édition par loursenbois le Dim 20 Oct 2013, 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent45

avatar

Masculin Nombre de messages : 1692
Age : 56
Localisation : epieds en beauce 45
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: mon potager   Dim 20 Oct 2013, 06:07

Slt à tous

Quand on dit bois imputressible, on veut dire du bois qui dure longtemps (10 à 15 ans, voir plus)
Aujourd'hui on ne traire plus avec de l'arsenic et les poteaux en sapins traités se vendent de moins en moins pour les paysagistes
On nous demande de plus en plus de poteaux non traité et de plus en plus des poteaux en accacia ou en chataignier (se que l'on utilisait il y a 20 ans)
Les poteaux que j'ai mis sont des poteaux de récupération, donc bien lessivé, et certains commencent à pourrir

Laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jardinsetenvironnement.blogspot.fr/
guillaume77

avatar

Masculin Nombre de messages : 1457
Age : 39
Localisation : seine et marne
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: mon potager   Dim 20 Oct 2013, 08:23

Vive l'acacias! tres bon bois de chauffage également!


Chez moi c'est double utilisation : la premiere c'est en cloture pour les pres, et quand le pieds et pourri (70 ans pour les plus vieux pieux) je les démontent et c'est direct la cheminé!

Je plante des pieux actuellement et je me dit que c'est pas moi qui en verrai la fin, je serai sec et pourri avant lui!Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunofurlano

avatar

Masculin Nombre de messages : 11168
Age : 57
Localisation : Haute-Savoie
Date d'inscription : 25/05/2010

MessageSujet: Re: mon potager   Dim 20 Oct 2013, 09:46

Salut les potos !

Bah justement, Guillaume, fais gaffe : t'es déjà un peu sec, je trouve !!!   

Ciao !

Nono
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/brunofurlanocluses
PHILIPPE2877

avatar

Masculin Nombre de messages : 5907
Age : 55
Localisation : cloyes sur le loir 28220
Date d'inscription : 25/10/2012

MessageSujet: Re: mon potager   Dim 20 Oct 2013, 10:45

salut
on pourra toujours recuperer c est 2 tibias pour faire des tuteurs a tomates   
il est tellement grand  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
laurent45

avatar

Masculin Nombre de messages : 1692
Age : 56
Localisation : epieds en beauce 45
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: mon potager   Mar 19 Nov 2013, 16:18

Bjr à tous

Un petit truc pour choper les limaces

Il suffit de prendre une planche en bois de taille 30x30 cm peinte en noir sur le dessus et la placer entre les légumes

Le fait qu elle soit peinte en noir elle chauffe plus vite et augmente l'humidité en dessous ce qui est un abri pour les limaces, si vous avec des poules vous savez ce qu'ils vous restent à faire, bon appétit

Laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jardinsetenvironnement.blogspot.fr/
pony53

avatar

Masculin Nombre de messages : 2688
Age : 64
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 13/03/2009

MessageSujet: Re: mon potager   Mar 19 Nov 2013, 20:02

Salut à tous !

Laurent, mes poules n'aiment pas les limaces ! il faudrait que j'élève des hérissons et des crapauds !

Elles adorent les escargots, gros et petits, mais les limaces... elles sont trop gâtées !!!

Alors, au printemps, je mets des tuiles, une au-dessus de l'autre, et entre les deux, du formaldéhyde !!! et puis je passe le soir, si possible tard, avec une paire de ciseaux (les ciseaux à couture de Madame ! )

et je compte ! parfois j'arrive à trois cents !

Dur dur la vie de jardinier !

Ce qu'il faudrait faire (et que je ne fais pas, par flemme ! ) c'est mettre les poules à l'automne : elles nettoieraient les oeufs de limaces avant l'hiver.

Allez, vous avez encore quelques mois pour vous reposer !

Ce soir, la campagne est toute blanche !

A+

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mon potager   

Revenir en haut Aller en bas
 
mon potager
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» jardin et potager
» Permaculture
» bourse d'echange de penfeld demain
» y'a peut'etre un couille dans le potage !
» La permaculture du cagouillard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tracteurs et Motoculteurs d'Antan :: Coin détente .... :: Agriculture & jardinage-
Sauter vers: